side-area-logo

Nos engagements environementaux

RECOPESCA

un programme à long terme mené par IFREMER

ifremer transp

Le projet Recopesca repose sur la mise en œuvre de capteurs sur les engins et à bord de navires de pêche volontaires, représentatifs de l’ensemble des métiers pratiqués, à des fins exclusivement scientifiques. Ces capteurs collectent des données sur l’effort de pêche spatialisé et à terme les captures, permettant ainsi d’améliorer l’évaluation de l’état des ressources et les diagnostics sur les pêcheries, mais également des données environnementales telles que la température ou la salinité, nécessaires à la mise en place progressive d’une approche écosystémique des pêches.

Recopesca mise sur une participation directe des pêcheurs. Les navires de pêche professionnels jouent le rôle d’observateurs scientifiques. Ils constituent un outil novateur de collecte de données, notamment au travers de la pluridisciplinarité intégrée. Les données collectées sont destinées à alimenter le centre de données Harmonie du Système d’Informations Halieutiques (SIH) et le centre de données Coriolis de l’océanographie opérationnelle côtière et hauturière.

Depuis 2014, Euronor participe activement au programme Recopesca. Deux chalutiers de l’armement, le Bressay Bank et le Cap Saint Georges, équipent toute l’année leur chaluts de sondes qui captent en permanence les données utiles – température et salinité – qui alimentent en temps réel une base de données conservée à bord et ensuite envoyée par GPRS à chaque retour au port, soit quand le navire atteint une zone de couverture.

ANSES

participation d'Euronor au programme de recherche halieutique du laboratoire de Boulogne-sur-Mer.

Anses transp

Les missions de l’Anses, fixées par l’ordonnance n°2010-18 du 7 janvier 2010, couvrent l’évaluation des risques dans le domaine de l’alimentation, de l’environnement et du travail, en vue d’éclairer les pouvoirs publics dans leur politique sanitaire. Etablissement public à caractère administratif, l’Agence est placée sous la tutelle des ministres chargés de la Santé, de l’Agriculture, de l’Environnement, du Travail et de la Consommation.

OCEANIC DEVELOPPEMENT

Embarquements d'observateurs scientifiques et échantillonnage des débarquements

Oceanic transp

Oceanic Développement met en oeuvre depuis 2010 un programme d’observation à la mer, OBSMER pour le compte de la Direction des Pêches. Une équipe de 20 observateurs réalise un échantillonnage scientifique des captures sur les flottes de pêche côtière entre Dunkerque et La Cotinière et à bord des chalutiers et palangriers hauturiers pêchant en Mer Celtique, Nord Irlande et Ouest Ecosse. Le plan d’échantillonnage comprend plus de 2 000 jours d’observation en mer par an.

Euronor prend une part active dans ce programme en embarquant toute l’année des observateurs à bord de ses 4 chalutiers de pêche fraîche. Selon les années, le taux de voyages de pêche observés varie entre 10 et 15%.

osbmer

L’action « Echantillonnages biologiques » des captures a pour objet de réaliser des échantillonnages en taille des débarquements des navires de pêche professionnels dans les principaux points de débarquement en France métropolitaine, selon le programme national avalisé par les services de la Commission européenne et dans le cadre plus général de l’action dédiée et dénommée Observation des ventes, OBSVENTE. L’objectif est de produire des structures en taille des débarquements des principales espèces commerciales pour les besoins des évaluations de stocks par les Organisations Régionales de Gestion des Pêches – ORGP – et autres instances scientifiques internationales compétentes, comme le CIEM, conformément aux obligations internationales de la Communauté et de ses États Membres (règlement CE N°199/2008, article 20).

Régulièrement Euronor accueille dans ce cadre l’équipe de techniciens d’Océanic Développement lors de la livraison de la pêche pour procéder à des séries de mesures sur des échantillons prédéfinis.

produits frais caisses